L'agronome


philosophe

Modèle inter- et transdisciplinaire pour les territoires


L'étude des systèmes complexes évolutifs requiert de nouvelles méthodes et un modèle approprié. Dans un tel modèle, l'inter- et la transdisciplinarité deviennent incontournables sous peine d'un réductionnisme fatal. De fait, ce dernier conduit à l'échec des projets. La mise en application sur le terrain des savoirs des diverses disciplines scientifiques impliquées exige par ailleurs la participation et l'agrément des acteurs locaux. Ces derniers sont en effet confrontés à des facteurs, conditions et variables très diverses qui doivent être explicitées.

Si l'écologie rassemble déjà la plupart des sciences naturelles, il reste à y intégrer les sciences humaines telles que l'économie ou la sociologie. Alors, dans ce cadre encore plus large, il serait aussi nécessaire d'intégrer des facteurs culturels tels que produits par l'histoire, l'art ou le sens esthétique. C'est cette exigence d'inter- et transdisciplinarité à 360° qui m'a conduit à concevoir et formuler le modèle de la paysagénie. Il s'applique, comme son nom l'indique, aux territoires.

Ce modèle reste encore théorique. Il en est donc à sa phase conceptuelle. Mais, il pourrait déjà servir à ouvrir les silos disciplinaires, à envisager le dialogue non seulement entre chercheurs mais aussi entre chercheurs et acteurs au niveau local. C'est en effet ce niveau local que privilégie la paysagénie selon une démarche ascendante ("bottom-up"). Une telle démarche s'oriente à l'inverse du sens descendant ("top-down") propre à la plupart des projets "classiques". Ces derniers ont conduit à des échecs nombreux, notamment en matière de coopération Nord-Sud. Il convient désormais d'intégrer proritairement ces deux sens par un vrai dialogue entre les parties, et à verser au besoin dans la dialectique.

Si la paysagénie n'a pas encore été appliquée telle quelle, je l'ai cependant déjà présentée dans un livre et illustrée par un processus naturel méconnu, l'aluminisation des sols, responsable de la structure de nombreux territoires dans le monde.

Je vous invite dès lors à regarder la vidéo (17') de sa présentation sur YouTube